célébration de la messe chrismale - 19 juin 2020

célébration de la messe chrismale - 19 juin 2020

Messe Chrismale - fête du Sacré Cœur - 19 juin 2020


Célébration de la Messe Chrismale en la fête du Sacré Cœur de Jésus, ce 19 juin - présidée par Monseigneur Aubry





Texte de la messe :


 Joie et Espérance
   Justice et Paix


SON  SOUFFLE  EST  LA  VIE     


Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,
Chers frères et sœurs en humanité,

Jésus, nous le connaissons, mais pas assez. Nous l’aimons, mais pas assez. Certains voudraient le voir en chair et en os, être en sa compagnie, le sentir marcher à leurs côtés. Ne rêvons pas, c’est impossible. N’oublions pas que Jésus a épousé la condition humaine pour devenir semblable à nous afin que nous devenions semblables à lui : « Jésus qui était de condition divine n’a pas gardé jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. Reconnu homme à son aspect, il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix » (Phil. 2, 20).

Et après ? Après la mort, c’est la mise au tombeau mais le troisième jour, il ressuscite. Vraiment. L’évangile selon saint Jean nous le présente aujourd’hui rencontrant ses disciples après sa résurrection. Il passe à travers les murs. Il est là au milieu d’eux. Il souffle sur eux (cf Jn 20, 19-23) pour leur donner sa paix afin qu’ils puissent à leur tour donner la paix, sa paix. Le souffle de Jésus est vivifiant. C’est lui-même qui le dit « Je suis la vie » (Jn 14, 6). Les apôtres sont ainsi renouvelés au plus profond d’eux-mêmes comme lorsque, au début du monde, l’Esprit de Dieu plane sur les eaux pour permettre à la vie de s’épanouir.

Jésus est l’Homme réussi, l’Etre humain rempli de l’Esprit-Saint. Il vient de Dieu et retourne à Dieu dans son corps qui s’illumine et monte au ciel à l’Ascension. Les apôtres, témoins de l’événement, sont dans la joie. Joie de Dieu en eux. Joie du Fils qui retrouve son Père, joie du Père qui retrouve son Fils. Joie secrète de la Création. En remontant à Dieu avec son corps de chair transfiguré, Jésus, le Verbe fait chair, ramène le monde entier au cœur de Dieu.

Au préalable, les apôtres ont reçu la mission universelle de proclamer la Bonne Nouvelle, de baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, de garder tout l’enseignement que Jésus a transmis. Jusqu’à la fin des temps (cf. Mth 28, 19-20).

A la résurrection, les apôtres reçoivent déjà l’Esprit-Saint. A l’Ascension, ils reçoivent leur lettre de mission. La mission sera difficile. C’est en connaissance de cause que Jésus leur promet l’assistance de l’Esprit-Saint : « (…) Moi, je prierai le Père et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous. C’est lui l’Esprit de vérité (…) Je ne vous laisserai pas orphelins » (cf. Jn 14, 16). Dans l’attente de l’Esprit-Saint, les disciples se rassemblent avec Marie et quelques femmes à la chambre haute comme ils en ont l’habitude. Tous d’un même cœur sont assidus à la prière (cf. Actes 1, 13-14).

Quand et comment l’Esprit-Saint se manifestera ? Voilà la Pentecôte, cinquante jours après Pâques. Les apôtres et Marie sont tous ensemble. A ce moment-là, il y a trois phénomènes qui s’articulent pour manifester l’action de l’Esprit-Saint :

* un bruit comme un violent coup de vent, mais il n’y a pas de vent
* des formes de langues qui ressemblent à du feu qui se posent sur chacun des disciples mais il n’y a pas de feu
* les apôtres qui sont tous des Galiléens se mettent à parler d’autres langues et dans la foule internationale qui est là, chacun comprend dans sa langue maternelle. Mystère.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Il y en a qui pensent que les apôtres sont ivres. C’est Pierre qui donnera la signification. « Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité, nous tous nous en sommes témoins. Exalté par la Droite de Dieu, il a donc reçu du Père l’Esprit-Saint promis et il l’a répandu comme vous le voyez et l’entendez » (Actes 2, 32).

Alors, nous aujourd’hui ? Ne cherchons pas un Jésus qui serait encore dans la condition terrestre et qui marcherait physiquement à nos côtés. Il ne marche pas à côté de nous. Il est au-dedans de chacun de nous, dans notre cœur, dans toute notre personne, par le souffle de l’Esprit-Saint, par son souffle de vie qui donne du souffle à notre vie. Son souffle est la vie.

* L’Esprit-Saint souffle sur toute l’Eglise qui est à La Réunion et dans le monde entier. Il vient remplir jusqu’à l’intime le cœur de tous les fidèles. Il fait de nous les frères et les sœurs de Jésus, les enfants de Dieu Notre Père.
* L’Esprit-Saint souffle donc sur tous les baptisés à La Réunion pour faire de nous des apôtres d’unité, des artisans d’amour, de justice et de paix dans notre société réunionnaise, dans notre peuple. Il redonne courage aux esprits abattus, aux victimes du Covid-19 dans leur chair, dans leurs relations, dans la perte de leur travail ou de leurs outils de travail, de leurs entreprises. Il dynamise ceux qui ne baissent pas les bras, ceux et celles qui recherchent des solutions pour développer des activités économiques en fonction du bien commun. L’Esprit-Saint exige de nous sympathie, bienveillance et solidarité.
* L’Esprit-Saint souffle sur notre île pour qu’avec nos différences ethnoculturelles et religieuses, dans le respect les uns des autres, à la recherche de Dieu et dans le service de nos frères, nous bâtissions ensemble notre communauté de destin, avec l’aide de la communion des saints.
* L’Esprit-Saint souffle sur le monde pour que les chefs d’Etat, les diplomates, les militaires, les responsables économiques et politiques travaillent à des relations internationales pour le bien de chaque peuple et de tous les peuples.

N’ayons pas peur d’ouvrir nos cœurs à l’Esprit-Saint qui fait toutes choses nouvelles. N’oublions pas que dans la réalité de la foi, par l’Eucharistie dans la messe, Jésus transforme le monde en son corps mystique « Ceci est mon corps, ceci est la coupe de mon sang » par la puissance de son Esprit. Que l’Esprit-Saint soit pour chacun de nous et pour nous tous, Lumière, Force et rosée de tendresse.


                                       Monseigneur Gilbert AUBRY

Posté le : 19/06/2020

 1 2 3 >  Last ›
  • A propos de Mahé

    A propos de Mahé

    lire
  • célébration de la messe chrismale - 19 juin 2020

    célébration de la messe chrismale - 19 juin 2020

    lire
  • Toute l’équipe de Radio Arc en Ciel remercie ses nombreux auditeurs

    Toute l’équipe de Radio Arc en Ciel remercie ses nombreux auditeurs

    lire