Message de Noël 2017 de Mgr Gilbert Aubry

Message de Noël 2017 de Mgr Gilbert Aubry

NOEL : DIEU DANS UNE MANGEOIRE !

Voici Noël ! Sans neige ni letchis, mais sous les tout rouges flamboyants. Les cœurs oublient leur dureté pour s’habiller de lumière et faire des cadeaux. Car un bon cadeau est une surprise d’amitié et même une relation d’amour entre la personne qui offre et la personne qui reçoit. Intimité et vérité. Les tambours du 20 Décembre et la liesse populaire d’une foule exaltée se sont tus.

Le silence de la nuit nous ramène à la profondeur de la vie. La famille se réunit autour de la table. Elle fait famille comme on fait équipe. On se souvient. On raconte, on se raconte. La dimension commerciale s’efface. La prière n’a pas toujours les mots. Elle effleure et s’épanouit sur le visage des enfants, des tout petits et des grands enfants que sont les adultes.

Les chrétiens descendent à la profondeur du mystère, à l’origine de la vie qui donne le sens du sens à la vie. « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi ». La vieille prophétie d’Isaïe s’actualise.

Sous la puissance de l’Esprit-Saint, « le Verbe » se fait chair de la chair de Marie. Jésus, le Christ, est né. Dieu prend visage humain. Il révèle aux hommes et aux femmes de tous les temps leur dignité fondamentale à travers l’humanité de Dieu. Divine humanité pour toute l’Humanité.

Jésus, « Lumière née de la Lumière », nous arrache aux ténèbres. Il nous arrache à tous nos esclavages, nous fait relever la tête dans la liberté des enfants de Dieu. La porte de l’Espérance s’ouvre sur l’horizon d’un ciel nouveau et d’une terre nouvelle :

Soleil levant Sur ceux qui gisent dans la mort Tu es venu pour que voient ceux qui ne voient pas, Et tu guéris l’aveugle né, O viens Seigneur Jésus ! Lumière sur le monde ; Que nous chantions pour ton retour : Béni soit au nom du Seigneur Celui qui vient sauver son peuple ». Didier Rimaud

Dieu est plus patient que nous. En quelque sorte, il se lie les mains en respectant le temps nécessaire à l’évolution de sa création appelée à l’harmonie avec son Créateur. L’homme et la femme, les hommes et les femmes sont appelés à vivre dans une écologie intégrale. Pour que l’amour soit possible. Hélas, pour se diviniser, l’homme se prend souvent pour Dieu. Il prend la place du Tout-Puissant. Alors, il n’y a plus de loi morale. Ni Dieu ni foi. Et comment vivre sans foi ni loi ? Abel et Caïn. C’était hier et c’est encore aujourd’hui.

Voilà ce qui arrive quand on oublie que le Tout-Puissant exprime la force de son rayonnement d’amour dans la faiblesse et l’innocence des tout petits. Mettre l’autre avant soi pour être soi-même. En Jésus, Dieu met l’homme avant Lui pour être Lui-même en Lui. Éternellement.

Qui a peur d’un petit enfant ? Qui a peur de Dieu qui se fait petit enfant pour nous aider à retrouver notre cœur d’enfant ? Nous sommes appelés à vivre, ensemble, jour après jour et toujours, comme les enfants d’un même père. « Notre Père qui es aux cieux ». Lorsque le Gloria des anges a déployé ses harmoniques sur le premier Noël du monde, les bergers n’ont pas hésité. Ils ont eu confiance. Ils ont suivi l’étoile qui les a guidés jusqu’à la grotte de Bethléem. Et, là, dans cette étable de la « Maison du Pain », ils ont trouvé Jésus, le « Fils du Père », couché dans une mangeoire.

Une mangeoire ! C’est là où l’on met la nourriture pour les bêtes. Jésus, nourriture offerte à tous les hommes. La table est déjà mise pour la réunion de famille. L’eucharistie commence déjà à la crèche et s’accomplit mystérieusement entre Marie et Joseph. Le « petit Jésus » de la crèche est déjà le « grand Jésus » qui crucifie nos bestialités. Il nous ressuscite avec lui. Nous nous souvenons. Nous faisons mémoire. Nous devenons famille. Nous devenons une seule famille humaine.

Avec Jésus ressuscité, nous pouvons naître et renaître à une vie nouvelle. Noël. Assumant nos conflits, laissant de côté nos ego imbus de puissance mortifère, laissons Dieu nous réconcilier en son amour. Dans la générosité et la solidarité. Ouvrons la porte de nos cœurs. Ouvrons nos mains. Avec nos peines et nos joies, accueillons Dieu chez nous pour une libération de tout notre être. « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » nous dit Jésus. Avec lui, c’est possible. A vous et à tous ceux qui vous sont chers, Joyeux Noël 2017 et Bonne Année 2018.

Noël 2017 Monseigneur Gilbert AUBRY

Posté le : 22/12/2017

 < 1 2 3 4 5 >  Last ›
  • Session de formation pour les futurs animateurs d'ALPHA

    Session de formation pour les futurs animateurs d'ALPHA

    lire
  • La fête de Jesus miséricordieux

    La fête de Jesus miséricordieux

    lire
  • La fête de Jesus miséricordieux

    La fête de Jesus miséricordieux

    lire