Lettre ouverte a Vincent Lambert

Lettre ouverte a Vincent Lambert

La Cour Européenne des Droits de l'Homme a décidé la fin des soins pour Vincent Lambert, trentenaire tétraplégique depuis un accident en 2008

La Cour Européenne des Droits de l'Homme a décidé la fin des soins pour Vincent Lambert, trentenaire tétraplégique depuis un accident en 2008. Commence désormais pour lui les jours d'un couloir de la mort d'un nouveau genre. Le Frère Thomas Le Taillandier op, médecin et spécialiste des questions bioéthiques lui adresse une lettre ouverte.


Vincent Lambert, pardon


Vincent, je te demande pardon. Oui, spontanément je te tutoie, car nous avons le même âge.
Vincent, je pense à tes souffrances. Depuis ton accident, c’est toi qui souffres. Tu as mal, dans ton corps et dans ton cœur, tu ne bouges plus, tu subis tout, pourtant tu ressens les choses, mais tu ne peux plus l’exprimer. L’acharnement médiatique dont tu es l’objet nous fait oublier tes propres souffrances. Les décisions prises en ton nom ne sont pas les tiennes, car tu es trop jeune pour avoir anticipé ta fin de vie et ta mort. Comment pourrions-nous t’en vouloir ? Il n’est pas possible d’obliger les bien-portants à « pré-voir » leur propre fin de vie. D’ailleurs ta volonté aujourd’hui est-elle la même que celle d’hier, ces jours heureux où tu n’étais pas en situation de grave handicap ? Parce que tu es une personne et pas seulement un corps, parce que nous faisons passer nos idéologies avant tes souffrances, je te demande pardon.
Vincent, je pense aux souffrances de ceux qui t’aiment. Depuis ton accident, c’est toi qui souffres, toi et ton épouse, toi et tes parents, toi et tous ceux qui t’aiment. « Pauci-relationnel » qui disent, et pourtant tu as encore un nombre considérable de relations. Tu n’es pas en état de mort cérébrale, ta vie n’a rien d’artificiel, tu es vivant et tu es aimé. Ta mort sera une souffrance de plus pour ceux qui restent et qui ne cesseront jamais de t’aimer. Parce que ton entourage se déchire et que le monde s’en rassasie, je te demande pardon.
Vincent, je pense aux souffrances de ceux qui te soignent, de ceux qui se sont engagés à prendre soin de toi depuis ton accident. On décide pour eux et on les contraint. Certains ont même démissionné. Ils sont dix-sept à la Cour européenne des droits de l’homme, pardon douze, à décider d’arrêter de te nourrir et de te donner à boire. Ils croient que l’alimentation et l’hydratation sont des traitements médicaux, alors que ce ne sont que des soins d’humanité. Dans le service de cancérologie où je travaille comme médecin, c’est tous les jours que l’on décide, en équipe, d’arrêter des alimentations, mais nous le faisons pour des patients en fin de vie, car pour eux l’alimentation peut être nocive. Toi tu n’es pas en fin de vie, mais on la décide pour toi, on provoque ta mort. Que ce soit une sonde qui t’amène la nourriture et non
plus ta bouche n’y change rien : que ce soit par la bouche ou par un tuyau, cela reste de la nourriture et de l’eau. Que ce soient des produits artificiels n’y change rien, car ce que je mange tous les jours est rempli d’artifices, de molécules et d’additifs, il suffit de regarder les ingrédients sur les emballages ! Ce n’est pas en cessant de donner à manger et à boire à quelqu’un qu’on en prend soin. Parce que la loi décide de te laisser mourir en arrêtant ce qui n’est qu’un soin, je te demande pardon.
Vincent, j’ai mal pour toi. Notre société perd la tête. Plus personne ne sait où donner de la tête, et toi tu te meurs. Parce que ce sont les traitements que l’on pourrait arrêter pour ne pas s’acharner, mais certainement pas les soins, pardon.
Parce que nous ne savons plus ce qu’est prendre soin aujourd’hui, pardon.
Docteur Thomas Le Taillandier, médecin en service de cancérologie à l’île de La Réunion, docteur en philosophie, prêtre dominicain.

Retrouvez aussi le dossier de nos confrères du Figaro

source : Jean Denis

Posté le : 19/06/2015

 1 2 3 >  Last ›
  • le Chant MI VE ALLE PLI LOIN de jean volsan

    le Chant MI VE ALLE PLI LOIN de jean volsan

    lire
  • Fête de la Croix Glorieuse - 2018

    Fête de la Croix Glorieuse - 2018

    lire
  • Pèlerinage pédestre à l'Ile Rodrigues Du 7 au 11 septembre 2018

    Pèlerinage pédestre à l'Ile Rodrigues Du 7 au 11 septembre 2018

    lire